Auto-édition (introduction)

« Ah sirène de la gloire miroitée par ces rares phénomènes. Ah jeunes auteurs avides de reconaissances… »

Vous les entendrez ces sceptiques méprisants qui sous prétexte de vous « éviter une désillusion » s’empresseront de briser vos rêves. N’ayez pas peur! Vous ne leur avez rien demandé!

L’auto-édition moi je dis pourquoi pas!

Il est normal, après avoir passé des heures harassantes à produire vos meilleurs textes, de vouloir les soumettre au jugement populaire.

Vous avez envoyé vos manuscrits à des maisons d’éditions sans obtenir de réponse constructive? Vous avez déjà publié un texte et souhaitez prendre la conception de votre livre en main? Bref vous n’avez pas froid aux yeux et savez ce que vous voulez? L’auto-édition est pour vous.

Mais attention pas sous n’importe quelle condition

D’abord ( et je ne vous prend pas pour des idiots), il faut se renseigner, car il est facile pour un jeune écrivain motivé de saisir la première opportunité qu’il trouve… Et de tomber sur des entreprises peu scrupuleuses qui le prendront pour  -disons le clairement- un pigeon.

1-Ne pas confondre auto-édition, et édition à compte d’auteur. En auto-édition c’est simple, avec le système d’impression à la demande vous pouvez publier votre e-book gratuitement, ou faire imprimer VOTRE LIVRE de 400 pages pour moins de 10€ grâce à des sites comme createspace ou lulu.com.

Si on vous demande de payer pour des corrections, récupérer un isbn (qui s’obtient gratuitement sur le site de l’AFNIL) ou même pour éditer votre texte au format e-pub (afin de créer un e-book), soyez radins et fuyez!

2-Encore une fois ne vous précipitez pas, l’auto-édition se développe, vous avez de la chance, grâce à cela vous avez beaucoup plus d’opportunités et d’annonceurs. De l’imprimeur local à l’entreprise capitaliste, ne négligez personne. Les pages d’une recherche internet se limite rarement à la page 1, si, si vérifiez…

3- S’auto-éditer c’est lancer un produit sur le marché. Le marché du livre, un marché difficile. En vous auto-publiant vous parviendrez à publier votre e-book en ligne, rendre disponible votre livre papier pour des lecteurs… Mais quels lecteurs? Comment vous trouveront-ils, Ô sémillants écrivains, Ô esprits supérieurs s’ils ne vous connaissent pas? Après la joie de vous être publié, pourrait succéder la désillusion de ne pas être lu, si vous ne pensez pas assez tôt à cette chose formidable appelé « PROMOTION ».

Toutes ces choses j’essaierai de les aborder dans mes autres publications sur l’auto-édition.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s